Accueil > Marie-Aure BOURGEON revient au lycée Wittmer

Rubrique La vie de la STL biotechnologies

Marie-Aure BOURGEON revient au lycée Wittmer

Le 14 juillet 2016 - MPC

Le 12 novembre 2015, l’ensemble des élèves de la série STL du lycée Wittmer de Charolles ont suivi une conférence de 2h animé par Marie-Aure BOURGEON, Docteur en biologie depuis 1 mois et surtout ancienne élève du lycée et de la filière STL Biotechnologies.

En juillet 2005, Marie-Aure BOURGEON, qui venait d’obtenir son Bac STL biotechnologies au lycée Wittmer de Charolles.
10 ans ont passé mais le contact n’a jamais été rompu entre elle et Patrick MEUNIER, un de ses enseignants du Lycée.

Marie-Aure BOURGEON est revenue, à la demande de Patrick MEUNIER, passer 2 heures avec les élèves de la filière STL Biotechnologies. A cette occasion, Marie-Aure a dans un premier temps présenté son parcours depuis son départ du Lycée Wittmer il y a 10 ans puis son activité professionnelle.

voici ce que nous a expliqué Marie Aure :
"La formation du baccalauréat STL Biotechnologies m’a permis d’acquérir des compétences solides en biologie, notamment au niveau des fonctionnements cellulaires. Ensuite, je me suis dirigée vers un BTSA Anabiotec qui présentait une continuité avec le programme du bac STL Biotechnologies. Cependant, j’ai pu approfondir ces connaissances et m’initier à la pluridisciplinarité à travers des applications, notamment agro-alimentaires. J’ai ensuite suivi la formation d’ingénieur agronome proposée à Agrosup Dijon. Dans ces formations, il y a très peu d’élèves issus de bacs techniques et pourtant, je n’ai pas été plus en difficultés que ceux qui étaient issus d’un bac général, le plus souvent scientifique. Par ailleurs, en biologie, mes connaissances ont été très utiles, car la plupart du programme repose sur des cours vus en STL Biotechnologies et en BTS (biologie humaine, génétique, chimie minérale et organique…), ce qui m’a permis de gagner du temps et de mieux réussir.
Aujourd’hui, je suis en 3eme année de thèse, à quelques semaines de rendre mon manuscrit. Mon sujet porte sur l’étude du feuillage de la vigne à travers des images multispectrales traitées par bio-informatique. En viticulture, il est nécessaire d’étudier l’état sanitaire des feuilles (notamment des maladies) pour optimiser la gestion des parcelles (modulation de l’apport des produits phytosanitaires, pesticides). Les principales maladies de la vigne sont cryptogamiques, dues à des champignons (mildiou : plasmopara viticola, botritys : botrytis cinerea). En STL Biotechnologies puis en BTS, nous avions pris connaissance du fonctionnement de ces parasites et des interactions existantes avec l’hôte. Je préciserais qu’à ce stade de ma formation, rares sont les personnes qui ont des compétences aussi variées que les miennes, expliquées par mon parcours. "